Les amants du Spoutnik – H.MURAKAMI

EN BREF – « SANS DECOLLAGE »

Quoi de plus logique de finir un Kerouac pour commencer un livre citant Jack! C’était donc bien parti cette histoire de jeune fille  voulant devenir écrivain, de son éternel et seul ami qui lui veut plus que du bien, et de cet amour impossible entre elle et sa mystérieuse patronne… mais l’auteur de 1Q84 n’a pas su faire plus. Trop court, trop survolé, ce roman revisite en surface les thèmes de prédilection de l’écrivain: désir homosexuel, amours impossibles, triangle amoureux, solitude humaine, monde des rêves et j’en passe. Mais le Spoutnik (« compagnon de voyage » en Russe mes amis!) ne décolle pas. Les personnages sont malheureusement peu attachants par leur aspect caricatural (inaboutis peut-être?), et caressent parfois notre propre irritabilité. H.Murakami a manqué au génie même de l’artiste:dessiner subtilement la complexe solitude de l’âme humaine. J’attendais un peu mieux de celui qu’on appelle « l’auteur culte de la littérature japonaise d’aujourd’hui ». Un personnage central écrivant trop de lignes,un auteur écrivant ici trop peu de pages, pour un livre qui perd finalement de ses ambitions. Next try: 1Q84.

BREF
Un léger satellite anonyme.

(Éditions 10/18, 271 pages)

VERBATIM

« La compréhension n’est jamais que la somme des malentendus » (Ceci explique cela ?)

PLUMES ( /5)

L’AUTEUR

Haruki Murakami étudia la tragédie grecque, ouvrit un club de jazz à Tôkyô avant de se consacrer à l’écriture. Ne supportant pas le conformisme de la société japonaise, il s’expatrie en Grèce, en Italie, puis aux États-Unis, en 1991, où il a enseigné la littérature japonaise à l’Université de Princeton pendant quatre ans. En 1995, suite au tremblement de terre de Kobe et à l’attentat du métro de Tokyo, il décide de rentrer au Japon. Traducteur de Scott Fitzgerald et Raymond Carver, il rencontre le succès dès son premier roman Écoute le chant du vent (1979), prix Gunzo.

Signé: C.

Publicités

5 Commentaires

  1. Next Try ? Non, prochain essais, je n’aime pas les anglicismes, bon d’accord j’en fais aussi, mais pas sur la littérature !
    Sinon très bonne chronique, pourrais-je avoir votre point de vue sur les écrivains suivants : inès Cagnati, Jean Giono, et Roger Vercel : Capitaine Conan pour être précis ! Par avance merci. Aurélien@LaVieCheap

  2. Bonsoir Aurélien !

    Tu as écris un jour « Qu’est-ce qu’on ne ferait plus pour un flirt avec la crise ? » ! Et bien moi, je flirt avec la langue anglaise ! Mais pas trop souvent rassurez-vous, je sais me tenir !

    Merci pour ton retour sur Les amants du Spoutnik, tu en penses de même si je comprends bien ?

    Pour le reste, à vrai dire, ce sera pour un autre jour. Non lus, un peu lus, bientôt lus. C’est noté, c’est promis !

    C.

    • Je n’ai pas lu Murakami, mais j’aime beaucoup tes chroniques ! C’est rare les gens qui aime vraiment la littérature ! Je pensais moi-même créer un blog de critique littéraire : les chroniques Wesh Wesh des Quinbous. Genre : « Wesh Couzin Dostoeivski c’était le 2PAC Russe t’as vu! » Bref, comme cité précédemment, j’ai eu des lectures très terre à terre, ces derniers temps un besoin de littérature française. Merci de suivre mon blogue et sache que je te lis avec plaisir !
      Bien toi.
      Aurélien@LaVieCheap

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :