Les dieux voyagent toujours incognito – Laurent GOUNELLE

EN BREF

Tout y est: scénario bien ficelé, humour, suspens, messages subliminaux, doutes et identification. Nous sommes bien dans un roman psychologique du 21ème siècle. Il se lit d’une traite, ne se repose pas facilement sur sa table de nuit, et s’apparente parfois à un vrai policier. Au fil des pages, on accompagne Alan, jeune homme qui a du laisser son envie de bonheur sur le trottoir d’en face, et son bienfaiteur mystérieux qui s’avérera bien plus que ça, dans une thérapie plutôt atypique, faite d’épreuves, de succès et d’échecs (un peu comme la vie finalement!). En tentant de (re?)devenir lui-même, Alan nous fait souvent penser à nous-même. L’auteur, comme à son habitude, nous ouvre les portes des théories comportementales et nous laisse penser que l’on peut redéfinir notre existence assez simplement: « Embrasse l’univers de ton prochain, et il s’ouvrira à toi » (non, aucun rapport avec la messe!). L’identification est inévitable, les messages psy sont omniprésents, les solutions semblent évidentes, la fin est clairement « américaine » …blablabla…ok. Mais est-ce que être heureux est-il si simple ? J’ai parfois regretté que l’art d’être heureux se contente simplement de tendres phrases existentielles. Vulgariser oui, mais sans faire           de raccourcis svp… Ce sera un « oui mais non » pour moi. Et vous?

BREF

Rythmé & accessible, mais parfois trop facile.

(Editions Pocket, 475 pages)

VERBATIM

« La vie est un risque. Si tu n’as pas risque, tu n’as pas vécu. C’est ce qui donne…un goût de champagne. » (Soeur Emmanuelle)

« L’habit ne fait pas le moine, et la fonction ne fait pas l’homme. Mais elle change inexorablement la façon dont les autres vous perçoivent ». 

PLUMES (/5)

L’AUTEUR

Laurent Gounelle est un écrivain français. Il est connu pour avoir écrit L’homme qui voulait être heureux. Ses romans initiatiques teintés de philosophie, de psychologie et de développement personnel sont inspirés des principes de la PNL. Il est titulaire d’une maîtrise en science économiques et d’un DESS en commerce extérieur. Il forme également des étudiants à la PNL des affaires1. Il est spécialiste du développement personnel. (On dit merci à Wiki).

Signé: C.

Publicités

4 Commentaires

  1. Mouais, ayant lu L’homme qui voulait être heureux, je peux dire ceci : Gounelle fabrique bien ses récits, mais ce n’est pas de la littérature, c’est de la psychologie, donc ce livre n’a pas sa place ici !

    • D’après ce que j’ai pu lire, « Les dieux voyagent toujours incognito » est beaucoup plus romancé que ses autres livres, d’où la possible confusion! On ne sait justement pas trop dans quel type de livre nous sommes … pour moi, c’est vraiment le roman psychologique d’aujourd’hui, avec des idées psy, mais dans un roman accessible. Bien loin de la complexité de la « vraie » psychologie…

      Je n’ai pas lu « L’homme qui voulait être heureux », ça donne quoi?

  2. @chacouture J’attends avec impatience ta chronique, histoire de voir si on en a pensé la même chose!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :