La valse aux adieux – Milan KUNDERA

EN BREF

Ce bref texte de Milan Kundera est à l’image de son oeuvre: une trame à l’apparence légère au service d’une analyse profonde de la condition humaine. Le roman est découpé en 5 journées qui rythment la vie de 8 personnages dans cette intrigante « ville d’eaux » aux alentours de Prague. Une jolie infirmière,un gynécologue fantaisiste, un romantique américain, un musicien célèbre, un ancien détenu qui s’enfuit, une femme trompée, un homme trompeur, une muse imaginée, tous se laissent emporter par cette danse qui ne fait que s’accélérer, en serrant toujours un peu plus fort la main de leur partenaire qui ne fait que glisser. Les questions les plus graves sont alors subtilement posées avec cette légèreté blasphématoire caractéristique des écrits de M.Kundera: tromperie, avortement, jalousie, lâcheté, suicide, fausse culpabilité, recherche d’identité, avortement, politique, liberté… et un premier rôle est donné au meilleur des danseurs: notre cher et tendre individualisme. Au fil de la lecture, on retrouve donc l’univers de l’auteur: poésie contemporaine, rythme quotidien, personnages incisifs, destins qui se croisent au gré d’une valse menée avec brio, qui s’accélère malheureusement jusqu’à la dernière ligne…qui arrive toujours trop vite.  La valse de la vie et de la mort, et des destins croisés, en 5 petits temps.

BREF

Un beau mariage entre comédie et tragédie humaine, qui traverse(nt) incontestablement les siècles.

(Editions Folio, 300 pages)

VERBATIM

« Le désir d’être admiré est insatiable. »

« Si tout homme avait la possibilité d’assassiner clandestinement et àdistance, l’humanité disparaîtrait en quelques minutes. »

« Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne pourrai jamais dire avec une totale conviction : l’homme est un être merveilleux et je veux le reproduire. »

PLUMES (/5)

L’AUTEUR

Milan Kundera, né le 1er avril 1929 à Brno (actuelle Tchéquie), est un écrivain français d’origine tchécoslovaque. Ayant émigré en France en 1975, il a obtenu la nationalité française le 1er juillet 1981. Il a écrit ses premiers livres en tchèque, mais utilise désormais le français. Il a reçu le prix Médicis étranger en 1973 pour La vie est ailleurs, le prix de Jérusalem en 1985, le prix Aujourd’hui en1993 pour Les Testaments trahis, le prix Herder en 2000, le grand prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre en 2001, le prix mondial Cino Del Duca en 2009 et le prix de la BnF en 2012. Son nom a été plusieurs fois cité sur les listes du Prix Nobel de littérature. Son œuvre est traduite dans une trentaine de langues.

Source: Wiki

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :