Parle-moi de la guerre pour que je t’aime – Elie KARAM

Capture d’écran 2015-10-19 à 10.09.25EN BREF

Dans ce huis-clos d’une violence terrible, quatre hommes et une femme jouent à la guerre. Le général, la soixantaine, tyrannise et met en scène quatre « enfants » – les siens? – dans des scénarios hantés de pulsions morbides. Eux, entre 14 et 35 ans, ôtent leurs masques de planteur de mines ou de soldat-criminel dès que le Général quitte la pièce où ils s’enferment. Mais au fil du récit, les mises en abîmes se confondent et les personnages ne savent plus s’ils jouent. C’est la violence d’une famille qui convoque le sang, l’ivresse, l’angoisse et la tension sexuelle pour se sentir vivre. Se sentir vivre à travers la mort représentée, jusqu’à ce que l’imagination ne suffise plus. Écrite en 2005, lors d’une résidence d’auteurs à Beyrouth, la pièce a reçu le prix Beaumarchais, a fait l’objet de plusieurs lectures et quelques mises en espace, mais n’a jamais fait l’objet d’une véritable mise en scène. Qui a dit que le théâtre ne pouvait pas être approché comme un genre littéraire?

BREF

Violent, cru, vous emmène du dégoût à la peur en moins de soixante pages.

VERBATIM
« Il est mort avec un Tampax dans le coeur.

 La belle histoire! »

PLUMES

Capture d’écran 2012-03-09 à 15.01.45

L’AUTEUR

Elie Karam est un homme de théâtre libanais, expatrié durant la guerre civile. Durant cet exil, il termine ses études et fonde sa propre troupe de théâtre (La Chamade). Il rentre au Liban en 2000, et créé alors des pièces controversées. Il écrit, met en scène et joue, aussi bien en Français qu’en Arabe ou en Anglais. Il vit aujourd’hui à Los Angeles.

Par Yuri Didion.
L’éduc’artiste  
Publicités

4 Commentaires

  1. Pingback: Karam, E., « Parle-moi de la guerre pour que je t’aime  | EDUC'ARTISTE «

  2. eh ben, pas envie actuellement de lire ça – le texte m’a en effet l’air très très dur….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s